Boire du lait enceinte : la consommation est-elle interdite ?

Pendant la grossesse, il y a certains aliments qui sont déconseillés par Santé Publique France. Ces aliments augmentent le risque d’être contaminée par la Listéria ou le Toxoplasma gondii, respectivement une bactérie et un parasite, qui peuvent engendrer la listériose et la toxoplasmose. Ces deux infections peuvent provoquer la mort in utero du bébé, une malformation ou une fausse couche. Les aliments principalement interdits sont les viandes et les poissons crus et peu cuits, les légumes mal lavés et les fromages à base de lait cru (non pasteurisé). Dans ce cadre, qu’en est-il du lait ? Nous vous répondons dans cet article.

Quels sont les aliments déconseillés pour une femme enceinte ?

Dans le Guide Nutrition de la Grossesse, Santé Publique France dresse une liste des aliments interdits à la femme enceinte. Retrouvez-la ci-dessous :

Le soja et les produits à base de soja : Santé Publique France applique un principe de précaution, car certaines études ont démontré que les phyto-estrogènes contenus dans le soja avaient des conséquences néfastes sur les bébés animaux, même si cela n’a pas été démontré sur l’humain.

Les viandes crues ou non cuites :

  • Certaines charcuteries : saucisson, chorizo, jambon cru, rillettes, pâtés, foie gras, produits en gelée 
  • Le foie et les produits à base de foie 
  • Tartare
  • Toutes les viandes à la cuisson saignante ou bleue 
  • ,etc.

Les poissons et crustacés crus ou peu cuits :

  • Sushis
  • Sashimi 
  • Huître
  • Tarama
  • Crustacés décortiqués vendus cuits 
  • , etc.

Les fromages à pâte molle :

  • à croûte fleurie : pélardon, camembert, Caprice des dieux, Selles-sur-cher, brie, etc. 
  • à croûte lavée : Munster, Époisse, Mont d’or, etc.
  • les fromages râpés industriels : emmental et parmesan râpés

Plus généralement Santé Publique France recommande de retirer la croûte de chaque fromage enceinte, et de consommer du lait pasteurisé – c’est-à-dire qu’il a été bouilli à minimum 72 °C pendant 15 minutes pour l’assainir.

Quel type de lait pour une femme enceinte ?

Vous l’aurez compris, le lait enceinte est donc autorisé, à condition qu’il soit pasteurisé. Par contre, le lait cru qui n’a subi aucune pasteurisation, thermisation, stérilisation est quant à lui  interdit. Rassurez-vous, tous les laits vendus en grande surface sont pasteurisés.

Quel type de lait pour une femme enceinte ?
Source : Vera Cho on Unsplash

Les laits crus sont commercialisés, mais principalement chez l’éleveur-producteur. Il est moins évident d’en trouver, et vous ne risquez pas d’en acheter une bouteille par mégarde. Toutefois, faites attention à ce que vous consommez en dehors de chez vous lorsque vous allez au restaurant ou dîner à l’extérieur. N’hésitez pas à poser des questions sur la provenance des plats, et sur ce qu’il y a dedans au risque de paraître rigide. Par exemple, la quiche lorraine enceinte ou les gâteaux sont composés en partie de lait.

Quelle est l’importance du calcium dans la grossesse ?

En parallèle des interdictions dressées dans le Guide Nutrition de la Grossesse, Santé Publique France établit également une liste des aliments à privilégier. Plus généralement, elle recommande d’avoir une bonne alimentation, au même titre qu’en temps normal : c’est-à-dire une alimentation qui apporte les protéines, les glucides, les lipides, les minéraux et les vitamines dont on a besoin tous les jours pour que notre corps fonctionne correctement.

Parmi les aliments  recommandés, on retrouve les laitages (yaourt, lait, fromage, fromage blanc, etc.) qui sont une bonne source de calcium. Celui-ci est impliqué dans la construction du squelette du bébé, dans la bonne santé de ses os, et il participe également à la bonne santé de la maman. Il est donc conseillé à la femme enceinte de consommer 3 produits laitiers par jour à varier selon les plaisirs.

Les laits végétaux sont-ils possible enceinte ?

L’alternative la plus connue au lait animal est le lait végétal, apprécié pour ceux qui n’apprécient pas ou digèrent mal le lait classique. Peut-être vous posez vous la question de savoir s’il est possible d’en consommer ? Tout dépend de quel lait végétal il s’agit. Comme nous l’avons évoqué, les produits à base de soja sont déconseillés en raison des phyto-estrogènes qu’ils contiennent. Toutefois, Santé Publique France ne les interdit pas à proprement parler, mais recommande d’en consommer un seul par jour. C’est pourquoi la consommation de lait à base de soja (alternative végétale la plus connue) doit être diminuée et exclut d’autres produits de même basse (yaourt, etc.) au cours de la journée. Quant aux autres laits végétaux (amande, riz, etc.), il n’y a aucune contrindication et il est possible d’en consommer sans limite, si ce n’est celle qu’on s’impose pour éviter de prendre des kilos. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here