Crudités enceinte : peut-on en manger sans risque ?

Être enceinte nécessite de revoir son alimentation. Certaines règles sont à suivre pour préserver la santé du bébé et de sa maman récapitulées dans le Guide Nutrition de la Grossesse de Santé publique France. L’alcool est par exemple interdit pour préserver le développement neurologique du bébé. Certains aliments sont également déconseillés en raison du risque de contracter la toxoplasmose, la listériose ou la salmonellose. C’est le cas des produits à base de lait cru non pasteurisé (fromages à pâtes molles), des viandes crues ou peu cuites, des fruits et légumes mal lavés.

Quels légumes pendant la grossesse ?

Lors de la grossesse, la règle des cinq fruits et légumes par jour continue à s’appliquer et prend plus que jamais son sens, puisque étant riches en fibres, ils vous permettront d’avoir un sentiment de satiété et de limiter les fringales. Aussi, tous les légumes sont conseillés pendant la grossesse. Santé publique France recommande d’ailleurs d’en manger davantage au dîner. Certes, ils mettent plus de temps à être cuisinés, mais n’oubliez pas les surgelés ou les légumes en conserve qui peuvent vous faire gagner du temps. Par ailleurs, n’hésitez pas à consommer des légumes secs (pois chiches, lentilles, haricots, pois cassés, etc.). Ils sont bon marché et riches en fibres, énergie, protéines, vitamines et minéraux.

Source : Nadine Primeau on Unsplash

Puis-je manger des crudités enceinte ?

Lors de la grossesse, il est important d’avoir une bonne alimentation équilibrée et variée. Les folates ou vitamines B9 sont particulièrement importants tant pendant la grossesse qu’en dehors, et ils sont essentiellement amenés par les fruits et les légumes, et plus particulièrement par les légumes à feuilles vertes. Les épinards, le cresson, le pissenlit, la mâche en ont une très forte teneur.  Par ailleurs, les crudités sont peu caloriques et permettent de limiter le risque de prendre « trop » de poids pendant la grossesse, ce qui pourrait augmenter le risque d’hypertension et de diabète gestationnel. Aussi, les crudités ont plus que jamais leur place dans votre assiette. 

Manger des crudités enceinte permet ainsi d’éviter les carences en acide folique qui peuvent entraîner des anomalies au niveau du développement des tissus maternels (circulation sanguine, placenta), du fœtus (anencéphalie, spina bifida). Cela peut aussi entraîner un retard de croissance du fœtus et augmenter le risque de prématurité.

Quelles sont les précautions pour manger des crudités enceinte ?

Si les crudités sont loin de faire partie des aliments interdits à la femme enceinte (bien au contraire), il y a toutefois certaines précautions à prendre. Assurez-vous toujours que vos fruits et légumes soient bien lavés à l’eau claire et ne comportent aucune trace de terre. Cela est d’autant plus important lorsque vous les consommez crus, comme c’est le cas la plupart du temps pour les crudités.  En effet, ils peuvent porter le toxoplasma gondii, un parasite à l’origine de la toxoplasmose. Or, si vous n’êtes pas immunisée contre cette maladie et que vous la contractez pendant votre grossesse, elle peut avoir des conséquences dramatiques. 

Par ailleurs, il y a d’autres points de vigilance à avoir concernant l’accompagnement des crudités. Il est assez courant d’assaisonner de les assaisonner avec de la vinaigrette ou de les accompagner d’oeufs à la mayonnaise. Néanmoins, la vinaigrette est à consommer avec modération, car elle est calorique et peut vous faire prendre trop de poids si vous ne la consommez pas avec parcimonie. Or comme nous le disions précédemment, prendre « trop » de poids peut entraîner de sévères complications pendant la grossesse. Par ailleurs, privilégiez plutôt une vinaigrette à base de vinaigre balsamique enceinte qui ne contient pas d’alcool, même mieux – consommez vos crudités avec uniquement du vinaigre balsamique pur (il est très peu calorique). 

Concernant la mayonnaise enceinte, il est fortement déconseillé d’en manger, car elle est fabriquée à partir d’œufs crus. Or consommer des produits d’origine animale crus augmente le risque de contracter la listériose ou la salmonellose, deux infections nocives pour le bébé. Semblablement, les œufs utilisés dans vos salades composées devront bien être cuits et de préférence frais. Pour rappel, un œuf dur nécessite dix minutes de cuisson dans une eau bouillante. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here